Votre mairie / Infos pratiques

Infos pratiques de Mairie d'Agde

Description

Agde ([ˈagdə],) est une commune française située dans le sud du département de l'Hérault, en région Occitanie.
Exposée à un climat méditerranéen, elle est drainée par le canal du Midi, l'Hérault, le ruisseau de l'Ardaillou, le ruisseau des Courredous et par divers autres petits cours d'eau. La commune possède un patrimoine naturel remarquable : quatre sites Natura 2000 (l'« étang du Bagnas », les « carrières de Notre-Dame de l'Agenouillade » et le « cours inférieur de l'Hérault » et « est et sud de Béziers »), cinq espaces protégés (la réserve naturelle nationale du Bagnas, « le Bagnas », « le Clot », « Les Monts d'Agde » et « Notre Dame de l'Agenouillade ») et sept zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique.
Agde est une commune urbaine et littorale qui compte 29 600 habitants en 2019, après avoir connu une forte hausse de la population depuis 1962. Elle est dans l'unité urbaine d'Agde et fait partie de l'aire d'attraction d'Agde. Ses habitants sont appelés les Agathois ou Agathoises.
La ville d'Agde, surnommée parfois « la perle noire de la Méditerranée » à cause de ses monuments construits en pierre basaltique, a une longue histoire. Des populations sont attestées dès la fin de l'âge du bronze sur le site de La Motte (Xe siècle av. J.-C.). Les Phocéens sont présents au VIe siècle av. J.-C., venus de Massalia (nom grec de Marseille dans l'Antiquité).
Dès le début du Ve siècle et jusqu'à la Révolution, Agde est le siège d'un évêché. Face à l'évêque, qui détient dès le XIIe siècle le pouvoir temporel de la vicomté d'Agde, la ville fut très tôt, vers le début du XIIIe siècle, administrée par des consuls, préfiguration des municipalités modernes.
Ville portuaire depuis l'Antiquité, favorisée vers la fin du XVIIe siècle par l'ouverture du canal du Midi, Agde tira longtemps l'essentiel de ses revenus du commerce maritime et de la pêche. La ville a subi le déclin de son port sur l'Hérault, à cinq kilomètres de la mer, surclassé par celui de Sète dès l'arrivée des navires à vapeur. Au début du XXe siècle, la commune vivait principalement de la pêche et de l'agriculture (viticulture). Elle connaît une nouvelle phase de développement depuis la construction, dans les années 1970-1980, de la station balnéaire du Cap d'Agde, dans le cadre de l'aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon. Elle est devenue l'un des principaux ports de plaisance de la Méditerranée, la première station touristique d'Europe par sa capacité d'hébergement, et bénéficie d'une renommée internationale, en partie due à son quartier naturiste. La commune souffre cependant d'un taux de chômage élevé et son économie est marquée par l'importance des emplois saisonniers liés au tourisme estival.
Si la ville compte 27 681 habitants permanents en 2016, la population peut atteindre 200 000 personnes pendant la saison d'été, où elle devient la seconde ville du Languedoc-Roussillon,. Depuis 2021, le maire est Gilles d'Ettore.

Formulaire de contact